Syndicat des entreprises internationales de l’outillage portatif et des consommables

Secimpac


L’indice de réparabilité doit aider le consommateur à privilégier des produits dont il sait qu’ils seront réparables,
même à l’issue de leur période de garantie. Une première liste de produits sont concernées, dont les tondeuses
électriques filaires ou à batterie et les robots de tonte.
Les smartphones, les ordinateurs portables, les machines à laver ou encore les téléviseurs entrent également
dans le périmètre de cette nouvelle réglementation. L’affichage obligatoire d’un indice de réparabilité est
institué par l’article 16-I de la loi n° 2020-105 pour la lutte contre le gaspillage et pour l’économie circulaire des
produits électriques et électroniques. Cet indice de réparabilité est donc obligatoire depuis début 2021, même
si les pouvoirs publics ont indiqué qu’une « marge de tolérance » serait observée durant toute l’année en
cours. Le ministère de la Transition Ecologique détermine la grille de notation que les fabricants doivent
utiliser pour calculer leur indice de réparabilité.  Pour les tondeuses, le Secimpac et la Ficime ont participé au
groupe de travail définissant les critères d’attribution de cet indice de réparabilité.

Pour en savoir plus  : voir l’article